h1

Les vertus des vins Alsaciens

13 novembre, 2008

Depuis plusieurs mois, la communication autour des vins d’Alsace est au centre d’un large débat au sein de la profession. Les campagnes de promotion menées par le Civa depuis huit ans, et qui s’appuient sur l’image de la cigogne, ne semblent plus faire l’unanimité. Certains vignerons en appellent même à la disparition du volatile sur les visuels publicitaires, ou tout du moins à son relookage.

« La cigogne est-elle ringarde ?« . Sigolène Kropp, dans un article paru le 8 mars dernier dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, pose la question. Si, effectivement, l’image de la cigogne paraît quelque peu vieillotte, il a néanmoins été montré qu’en dehors de la région, l’oiseau est immédiatement assimilé à l’Alsace.

Alors, que faire ? Conserver cette image en l’état ? La mettre aux oubliettes et passer à autre chose ou la moderniser ? Il y a deux mois, les abonnés à la newsletter de 20dalsace.com ont été contactés pour qu’ils réfléchissent de leur côté à de nouveaux visuels et slogans pour promouvoir la région et ses vins. Sérieuses, subtiles, drôles ou décalées, les réalisations qu’ils nous ont faites parvenir valent assurément le coup d’œil.

Voyez plutôt le résultat.

Thierry, qui pense que la cigogne « a encore de beaux jours devant elle, pour peu qu’elle ne devienne pas le symbole de la grippe aviaire en Alsace » nous envoie en clin d’œil ce visuel un peu gonflé.

La grippe aviaire, justement, c’est le thème utilisé par Zen pour montrer les vertus préventives des vins d’Alsace, dans ce visuel qui donne un côté sympa à notre bonne vieille cigogne !
<!–
google_ad_client = « pub-4865632384169017 »;
google_ad_width = 468;
google_ad_height = 60;
google_ad_format = « 468x60_as »;
google_ad_type = « text_image »;
google_ad_channel = » »;
google_color_border = « A8DDA0 »;
google_color_bg = « EBFFED »;
google_color_link = « 0000CC »;
google_color_url = « 008000 »;
google_color_text = « 6F6F6F »;
//–>
window.google_render_ad();
La cigogne, Jean-Paul n’en veut plus, ni de l’Alsacienne d’ailleurs, qui a été « trop souvent utilisée ». Selon lui, il faudrait travailler sur l’image du vigneron en costume traditionnel et en action (en vendanges, en cave, lors d’une dégustation…).

Quant à Emmanuel, il nous propose ci-contre un triptyque à plusieurs lectures, qui mêle des notions d’environnement, de tradition, de valeur humaine, de modernité et de jeunesse.

Christine s’est penchée sur le cas du crémant et nous soumet sa cigogne atypique, son slogan boosteur et, finalement, un ensemble plutôt moderne et dynamique.
Le récent passage de 50 à 51 grands crus en Alsace a très largement inspiré nos abonnés.

Manuel
a trouvé un bon argument de ventes aux Etats-Unis dans son visuel très, très USA…

..tandis que Michel a détourné avec habileté la marque d’un célèbre alcool anisé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :