h1

Les cépages du sud-ouest

11 novembre, 2008

Les cépages du Sud-Ouest

Midi-Pyrénées est riche de ses nombreux cépages autochtones – on en dénombre plus d’une centaine – dont la typicité s’exprime souvent par un potentiel aromatique incroyable.

Voici les principaux cépages originaires du Sud-Ouest plantés dans nos vignobles.

Le terme cépage désigne une variété de vigne cultivée, espèce Vitis vinifera.

Cépages rouges

  • Le Côt ou Auxerrois ou Malbec
    Originaire du Sud-Ouest, le Côt donne des vins colorés et tanniques, aptes au vieillissement. Il a contribué à la renommée des vins de Cahors où il représente la majorité de l’encépagement. On le retrouve aussi dans les vignobles de Madiran et des Coteaux du Quercy. Sa renommée a dépassé nos frontières puisqu’il est devenu la variété emblématique de l’Argentine où il porte le nom de Malbec.
  • Le Duras
    Originaire de l’Est de la région Midi-Pyrénées, le Duras est surtout utilisé à Gaillac. Il donne des vins légers aux tannins fins et élégants et convient très bien à l’élaboration de rosés. Les vins sont caractérisés par des arômes épicés et poivrés.
  • Le Fer Servadou ou Braucol ou Mansois
    Originaire du pays basque espagnol, le Fer Servadou est présent dans presque tous les vignobles de Midi-Pyrénées. On le retrouve particulièrement à Gaillac et à Marcillac. Il donne des vins très colorés, tanniques, aux arômes proches du Cabernet Sauvignon : poivron vert lorsqu’il est récolté en sous-maturité et cassis à maturité optimale
  • La Négrette
    La Négrette permet d’élaborer des vins peu acides et très aromatiques rappellant les épices, la réglisse et la violette.
    Elle est présente uniquement à Fronton et à Lavilledieu du Temple.
  • Le Tannat
    Cépage roi de Madirannais, le Tannat est également utilisé à Cahors. Il donne de grosses grappes, des vins colorés et très tanniques qui nécessitent un élevage réfléchi et un vieillissement important. Un autre cépage qui a dépassé les frontières de Midi-Pyrénées puisqu’il est la principale variété plantée en Uruguay…

Cépages blancs

  • Le Colombard
    Originaire des Charentes, il s’est répandu récemment, au début du 20ème siècle dans le Gers en vue de la production de «Vin de Pays». Il y a prouvé son aptitude à produire de très intéressants vins blancs secs dont les arômes évoquent le pamplemousse, le buis et les fuits exotiques. Traditionnellement, on utilisait sa très forte productivité afin d’élaborer des vins pour la distillation…ce qui lui a vallu de conquérir le monde. En Afrique du Sud, il représente encore 10% de l’encépagement du pays.
  • Le Gros Manseng
    Originaire du pays basque, il permet d’élaborer des vins moelleux ou secs ayant un bon potentiel alcoolique et une acidité élevée. Il est présent dans l’encépagement de Jurançon, du Pacherenc et représente plus de 1 000 ha en Côtes de Gascogne.
  • Le Petit Manseng
    Originaire des Pyrénées Atlantiques, ce cépage était déjà traditionnellement réservé à l’élaboration de vins liqoreux. Il permet d’élaborer naturellement des vins doux ou liquoreux (Jurançon, Pacherenc) très aromatiques grâce à sa capacité à concentrer les sucres dans les baies tout en conservant une acidité élevée.
  • Le Loin de l’Oeil ou Len de l’El
    Originaire du Gaillacois, le nom de ce cépage provient du fait qu’il produit des grappes qui poussent loin de l’œil qui a donné naissance au sarment sur lequel elles se trouvent. Il permet d’élaborer des vins blancs secs peu acides mais aux arômes typiques. Il se prête bien à l’élaboration de liquoreux.
  • Le Mauzac
    Originaire de la Vallée du Tarn, le Mauzac donne des vins peu aromatiques, sensibles à l’oxydation et peu acides. Cépage polyvalent, il s’adapte bien à l’élaboration de vins doux et effervescents (Gaillac). Il entre également dans l’assemblage des vins des Côtes de Millau.

    Et des cépages presque oubliés qui font leur retour dans le gaillacois…
  • Le Prunelard ou Prunelar
    Originaire de la région tarnaise, il était très répandu de Lavilledieu du Temple à Gaillac. Il produit des vins de garde, colorés, charpentés et équilibrés. Ce cépage avait disparu et est de nouveau cultivé par de rares viticulteurs. Il n’entre pas dans la liste des cépages autorisés dans l’AOC Gaillac, et il n’existe pas encore de clône homologué. L’ITV Midi-Pyrénées travaille en collaboration avec la SICAREX Sud-Ouest sur l’intérêt de l’élevage en barriques des vins de Prunelard.
  • L’Ondenc
    Originaire de la Vallée du Tarn, il fut présent un temps jusqu’au vignoble de l’Entre-deux-Mers. Il est aujourd’hui essentiellement présent à Gaillac où il produit d’excellents mais rares vins doux.
  • D’autres cépages plus internationaux viennent compléter la gamme de l’encépagement des vignobles du Sud-Ouest : le Cabernet Sauvignon, le Merlot, la Syrah, le Sauvignon Blanc, le Chenin, le Chardonnay et le Gamay, utilisé notamment pour le Gaillac primeur…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :